Art Basel Miami Dec. 2009 (1ère partie)

7 12 2009

Après 3 jours intenses de visite à la foire d’art contemporain de Miami, voici mes impressions:

Cette foire a été une vraie réussite avec plus de 250 galeries réunies dans le « convention centre » de Miami. L’espace était aéré et a donc permis d’apprécier les œuvres sans que l’on se marche dessus comme c’est malheureusement le cas à Art Basel de Bâle.

Première surprise: Il était quasiment impossible de trouver des artistes chinois. Pourtant il y a à peine 12-36 mois, les artistes chinois inondaient le marché avec des prix toujours plus hauts et des résultats dans les ventes aux enchères prestigieuses dont seul le ciel était la limite.

Les artistes du Moyen-Orient étaient aussi absents de la foire à part quelques rares exceptions. Cela tranche avec Art Paris Photo quelques semaines avant (au Carrousel du Louves) où le Moyen-Orient était à l’affiche. Cliquez ici pour lire la suite





Axel Geis – A la rencontre de Delacroix, Rembrandt, Goya

1 11 2009

Attiré par un je ne sais quoi dans la peinture d’Axel Geis, j’ai recherché d’où il pouvait tirer son inspiration artistique.

J’avoue que me replonger dans les peintres du 17ème, 18ème et 19ème siècle a été un moment de plaisir étant donné que toute mon attention se porte sur l’art contemporain et plus précisément sur des artistes de mon age ou presque; soit nés entre 1970 et 1980.

Quelle surprise de voir les toiles des plus grands maitres se confondent dans le travail d’Axel Geis.

Cliquez ici pour lire la suite





Axel Geis, peintre contemporain de la scène berlinoise

30 10 2009

Depuis quelques mois je regarde le travail d’un artiste de la scène berlinoise; Axel Geis, né en 1970 en Allemagne et ayant effectué ses études à Karlsruhe.

Axel Geis est un ami proche de Gregor Hildebrandt et partage le même studio d’artiste. On pourrait peut être d’ailleurs définir le travail d’Axel Geis comme étant l’opposé de celui de Gregor. C’est certainement pour cela qu’ils arrivent à travailler ensemble et pas être enfermé dans une même réflexion. En effet, Gregor est minimaliste lorsque qu’Axel est expressionniste.

Ce qui est déroutant dans le travail d’Axel Geis, mais qui en fait son intérêt est l’impression que nous nous trouvons devant des peintures qui remontent à un autre siècle dans un monde que nous n’avons pas connu et qui se rapproche de la fin du 18ème siècle. Voici quelques toiles de Geis en provenance de la galerie Jan Wentrup de berlin:

Cliquez ici pour lire la suite